ESSAI - Road trip en Lotus Elise 220 Sport : le plaisir à l'état pur.

J'ai récemment eu le plaisir de prendre le volant d'une Lotus Elise 220 Sport pour un road trip entre le Luxembourg et l'Alsace. Deux jours de ballade à travers la Lorraine, les cols vosgiens et la Route des Vins d'Alsace dans lesquels j'ai pu m'essayer à la philosophie "Light is Right", célèbre expression prononcée par Colin Chapman, fondateur de la marque. Le road trip est à découvrir en fin d'article, penchons nous d'abord les particularités de l'Elise !


Une recette perfectionnée au fil du temps.


Cela va déjà faire 25 ans que la première Elise a été commercialisée. La recette était déjà le même : créer une auto légère avec un moteur en position centrale arrière et propulsion. En 2001 elle évolue avec sa deuxième génération : la S2. Le design plus racé s'est aussi modernisé notamment sur la face avant avec ces deux feux en amandes.

La troisième génération est arrivée, elle, en 2010. Son design s'affine, elle prend un peu de poids mais le confort est amélioré grâce aux nouveaux équipements proposés. Elle se voit restylée en 2017, version que je vous présente aujourd'hui.


À l'avant, les feux en double partie sont abandonnés pour deux blocs optiques placés au dessus des prises d'air longeant le pare-choc, ce qui a permis d'adoucir l'ensemble tout en gardant une allure élancée.

Sur le profil, on retrouve le dessin déjà présent sur les anciennes générations avec ces larges prises d'air permettant de refroidir directement le bloc moteur situé à l'arrière. L'Elise se voit chaussée de belles jantes à bâtons en 195/50 R16 à l'avant et en 225/45 R17 à l'arrière. D'ailleurs parlons en de cet arrière, comment ne pas l’apprécier ? Entre ce bandeau noir mat, l'énorme diffuseur et cette sortie d'échappement centrale (pouvant être en titane en option), le caractère sportif de l'Elise est entièrement assumé.

Et puis quel plaisir de décapoter et partir en ballade cheveux au vent dans ce kart ! Car oui, l'Elise n'est pas très grande avec ses petits 3m82 de long et 1m71 de large. Vous trouvez ça raisonnable ? Et bien sachez que sa hauteur ne dépasse pas 1m11 !


En tout cas moi j'adore ! L'Elise a vraiment un côté atypique, beaucoup de personnes ne connaissent pas cette marque et se demandent de quel modèle il s'agit. J'ai vu bon nombre de têtes se retourner lors de mon essai. Tout comme des pouces en l'air ou des sourires ! Lotus attire la sympathie et les questionnements.


Un volant, des pédales et c'est tout ! Enfin presque.


Vous cherchez les écrans ? Et bien ne cherchez plus, il n'y en a pas. Pas de superflu, juste ce qu'il faut pour piloter et ce avec le moins de poids possible !


Lorsqu'on prend place dans l'Elise c'est comme si on s'asseyait directement sur le châssis, l’aluminium de ce dernier est visible dans une grosse partie de l'habitacle et procure le sentiment d'être a bord d'un véhicule taillé pour la piste.

Le volant au diamètre réduit donne l'impression d'avoir un jouet entre les mains, du moins, jusqu'à la première manœuvre sans direction assistée qui nous rappelle que l'on n'est pas là pour jouer.


Avec cette troisième génération, l'Elise a gagné en confort et à amélioré ses finitions.

On retrouve du cuir sur les seuils ainsi les panneaux de portes, mais aussi de l'alcantara un peu partout notamment au niveau de la boite de vitesse à la tringlerie apparente. Une véritable oeuvre d'art au centre de l'habitacle qui a permis de perdre un petit kilo sur la balance.

Malgré une assise très basse, les sièges recouverts de ces deux matériaux sont étonnamment agréables, même sur de longues distances.

Plusieurs équipements peuvent êtres ajoutés en option pour améliorer le confort comme un régulateur de vitesse, la climatisation ou encore un autoradio Bluethooth. L'Elise vient avec une prise USB dissimulée dans le vide poche latéral situé sous la plaque mentionnant la fabrication à la main en Angleterre, elle-même signée par la personne ayant assemblé le modèle en question.


Pour ceux qui aiment les habitacles colorés, Lotus propose le pack couleur d'intérieur qui donne la possibilité d'avoir quelques plastiques de couleur carrosserie comme ici en "Old English White". Les surpiqûres peuvent elles aussi être de couleur. Le haut des panneaux de portes seront eux automatiquement de la même couleur que le véhicule.


En terme d'espace de rangement l'Elise bénéficie d'un coffre de 115 L dans le quel, selon votre usage, plusieurs sacs de voyage ou encore casques rentrent. Il est aussi possible de ranger des objets à l'arrière des sièges comme par exemple le toit rangé dans sa sacoche. D'autre petits vides poches sont dispersés dans l'habitacle comme cette longue "boite à gants" sur la planche de bord.


Tout cela rend l'intérieur de l'Elise simple mais efficace. Après tout, on n'a pas besoin de 1000 boutons pour prendre du plaisir au volant !


Motorisation.


Lotus a anciennement collaboré avec Rover pour le choix de leurs blocs moteur mais, lorsque la marque disparut ils ont dû trouver un autre fournisseur et se sont donc tournés vers Toyota.

Nous retrouvons donc ici un bloc d'origine nipponne de 1.8 L suralimenté par un compresseur Magnusson développant, comme le nom du modèle l'indique, 220 ch et 250 Nm présents à 4600 tr/min. Le tout est couplé à une boîte manuelle à 6 rapports précise et des plus plaisantes à utiliser ! Côté chiffres Lotus annonce un 0/100 km/h en 4.6 s et une vitesse maxi de 233 km/h.

Largement suffisant pour se faire plaisir sur piste et sur route puisque ça a été mon cas !


Dans les cols et sur routes sinueuses, les sensations que délivre ce petit jouet de 914 kg sont exceptionnelles. La direction, dépourvue d'assistances, est ultra précise : on place l'Elise où on le veut et comme on le veut. Mais surtout, on ressent la moindre déformation de la chaussée. Je vous ai parlé de ça dans l'article sur la Mazda MX5 mais Lotus met la barre encore plus haut, le nombre d'informations que la direction nous transmet est spectaculaire. Sans parler de la tenue de route, on a beau penser que ça ne passera pas et bien si, et sans broncher !

C'était la première fois que j'essayais une auto équipée d'un compresseur et il faut dire que le sentiment que cela procure est étonnant, ça pousse encore et encore tout du long jusqu'au rupteur. Et quel plaisir d'entendre l'échappement crier jusqu'à ce dernier.

D'autant plus quand le toit est retiré. L'Elise se transforme en petit cabriolet, parfait pour les ballades nerveuses !

Le mode sport permet de donner plus de liberté avant l'intervention de l'ESP (également dé-connectable) mais aussi une meilleure réactivité de la pédale d’accélérateur.


Avec ce look et ces caractéristiques on pourrait croire quelle est uniquement faite pour arsouiller mais loin de là. Durant ce road trip j'ai dû prendre une grosse partie d'autoroute et malgré le volume sonore de l'échappement, les suspensions Bilstein fermes et les sièges aussi fins qu'un pull, le trajet s'est déroulé sans problème et sans douleur de dos.

L'Elise a beau être un véhicule à caractère sportif, elle peut très bien être utilisée sur de longs trajets ou pour un road trip. Beaucoup de passionnés partent régulièrement à l'aventure sur les plus belles routes du monde à bord de leur modèle !

Cependant, je vous avoue être curieux d'expérimenter une Lotus sur piste pour mieux me rendre compte de son efficacité. D'ailleurs, ceux pour qui les 220 ch ne suffisent pas, une Elise Cup 250 est aussi proposée au catalogue. Les différences ? 28 ch supplémentaires et un kit aéro comprenant une lame avant, des bas de caisses ainsi qu'un sublime aileron. Le 0/100 km/h est abattu en 4.3 s.


Je ne vais pas parler conso car on n'est pas là pour parler de ça et puis, je vous avoue ne pas y avoir prêté attention. Mais à titre d'information, Lotus annonce une consommation mixte de 7.9 l/100 km.


Tarifs.


L'Elise 220 Sport voit ses tarifs débuter à 50 030 €. Pour la version Cup 250 comptez 63 430 € hors options.

Avec, respectivement, 179 et 177 g/km d'émission de CO2, il faudra ajouter, en 2020, 4026 € de malus pour l'Elise 220 Sport et 3552 € pour la Cup 250.


Le modèle présenté ici est affiché dans cette configuration à 59 490hors malus.


Options et accessoires présents :

Peinture "Old English White": 2556 €.

Interieur alcantara : 1970 €.

Intérieur pack couleur : 474 €.

Black pack : 555 €.

Tapis de sol : 140 €.

Climatisation : 1625 €.

Radio Stéréo + 2 enceintes : 555 €.

Isolation phonique : 485 €.

Régulateur de vitesse : 150 €.


Une expérience insolite.


Certains d'entre vous vont se dire que road trip et Lotus ne font pas bon ménage. Il est vrai que le manque de place n'est pas propice à ce type d'expérience et pourtant...

Alors certes, avec tout le matériel photo et le toit rangé dans le coffre, je n'ai pas pu mettre la totalité de mes affaires dans le coffre. Mais cela ne m'a pas empêché de partir pour plus de trois heures de route en direction de l'Alsace !


Départ donc de la concession Lotus Luxembourg dans laquelle j'ai été accueilli par M. Delaive, vendeur mais avant tout passionné par la marque anglaise. Après quelques échanges je pars au volant de l'Elise. Pour voir ce que donne cette dernière sur ce type de route et pour réduire le temps de trajet global, je me lance sur l'autoroute pour rejoindre le circuit de Chenevières situé au sud-est de Nancy.

Après un peu plus de 45 minutes de route je décide de faire une courte pause sur une aire de repos. J'y aperçois une MX5 NA disons un petit peu ... chargée. Capote baissée, plusieurs sacs étaient posés dessus et attachés à l'arceau, le porte bagage était lui aussi rempli à ras bord. A ce moment là je me dis que je n'étais pas le seul à avoir joué à tetris avec ses affaires.


Après avoir repris la route et être arrivé au circuit je constate que malheureusement aucun événement n'avais lieu ce jour-là et que personne ne tournait sur la piste. Je décide donc de continuer ma route jusqu'au col de Ste Marie. On allait enfin s'amuser un peu sur des routes sinueuses ! Je découvrais enfin le potentiel de la bête.

Suite à ça je me suis dirigé vers le col du Champ du Feu pour réaliser quelques clichés de l'Elise accompagnée d'un superbe couché de soleil.


Séance photo bouclée, je reprend le volant et descends sportivement le col bercé par le son de l'échappement. Je décide de passer chercher quelqu'un qui apprécie particulièrement Lotus, mon beau-père. C'était cool de pouvoir partager l’expérience avec lui et de pouvoir lui offrir un baptême à bord d'un des modèles de la marque !

Et la journée s'est achevée par ce moment de complicité. Une bonne nuit m'attendait avec plus de 7h de route au total dans les bras !


Le lendemain, 8h, il était déjà temps de reprendre la route vers le Luxembourg pour rendre le véhicule, je vous avoue que je n'avais pas spécialement envie de le faire.

Ça tombe bien car, avant ça j'avais encore le temps de faire un dernier col. Autant en profiter si la route est longue ! Arrivé en haut le soleil commençait à pointer le bout de son nez. J'ai donc sorti l'appareil et photographié l'Elise pour la dernière fois.

Et c'était reparti pour une bonne heure d'autoroute jusqu’à destination. J'ai été assez surpris par le "confort" de l'Elise, je ne sais pas comment Lotus a travaillé ça mais même après 3h de route d'affilé je n'ai ressenti aucune douleur ou fatigue. Bon, heureusement que la clim était présente avec la forte chaleur qu'il y avait ces jours-là.

Et c'est là dessus que s'est achevé mon road trip à bord de la "petite" de chez Lotus. Un essai court mais très plaisant !


Pour finir.


Je ne serai pas très objectif mais, conduire une Lotus est une expérience unique. On ressent des sensations que l'on retrouve nul part ailleurs. Entre le rapport poids / puissance, la direction remarquable et la position de conduite, tout est fait pour nous faire lâcher un sourire à chaque virage ! Je ne peux que vous conseiller d'aller en essayer une pour comprendre de quoi je parle.


Un énorme merci à la concession Lotus Luxembourg et Arnold Kontz Group pour leur accueil, confiance et le prêt du véhicule.

Alsace, France

© 2020 Pms-Phtotograpy

Numéro de téléphone : 07 70 79 23 08

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon