ESSAI Volvo C40 Recharge : 408 ch de douceur.

Volvo, cette marque suédoise reconnue pour ses technologies en terme de sécurité routière mais encore par leurs célèbres breaks increvables. Cela faisait quelques temps que je souhaitais vous présenter un modèle de cette marque, c'est pourquoi je vous présente aujourd'hui leur nouveau SUV coupé, le C40.


Le même, mais en coupé.


Cette face avant vous dit peut-être quelque chose ? Et bien c'est tout à fait normal. Le C40 reprend la plateforme et par la même occasion la face avant du XC40.


On aperçoit donc le restylage récemment apparu sur ce dernier redessinant légèrement le bouclier avant, notamment au niveau des feux de brouillard, avec cette nouvelle partie en noir laqué rappelant la forme du marteau de Thor. Ce marteau, on le retrouve par la même occasion dans la signature lumineuse des feux full LED, signe distinctif de la marque. Bien sûr, comme il s'agit là d'un Volvo électrique, la calandre arborant le logo se retrouve pleine lissant l'ensemble de la face avant.


Le profil plutôt simpliste, donne un air épuré à l'ensemble. Les jantes de 20", au design moderne, accentuent dotant plus cet effet de légèreté que procure le dessin du C40. Si l'on pose nos yeux un peu plus haut, nous pouvons apercevoir les premières différences entre le C40 et son grand frère. Je parle bien évidement de la ligne de toit plongeante donnant un profil quelque peu dynamique sur la partie arrière du véhicule.


Un béquet vient finir la course du toit tout en gratifiant le C40 d'un dessin presque sportif. Ce sentiment est d'ailleurs accentué par ces optiques, à la signature moderne, qui laissent paraitre que le SUV est élargi. Un mélange que je trouve, personnellement, parfaitement réussi. Cet effet bi-ton, octroyé par les montants et le toit noir, valorise l'ensemble et ajoute encore une fois une touche stylistique moderne et épurée.



Raffinage scandinave.


À l'intérieur, on retrouve un habitacle cosy où tout est à sa place. Reprise du XC40, la planche de bord épurée fait ressentir la précision et le minimalisme scandinave et je vous avoue particulièrement apprécier cela. Sur le C40, elle se démarque par un insert topographique s'illuminant de façon très unique de nuit.


Les constructeurs s'engagent de plus en plus pour la cause environnementale et Volvo a aussi ajouter sa pierre à l'édifice avec les matériaux utilisés à la confection des sièges et du volant de leur C40. Vous pourrez croire qu'ils sont vêtus de cuir et d'alcantara et bien, même si visuellement le rendu laisse à croire que c'est le cas, ce ne l'est pas ! Il s'agit là de matériaux vegan à la dénomination assez particulière : Tissus Microtech et Connect. Assez bluffant car, même au touché, ces derniers laissent penser à du cuir animal.

Ces assises se montrent confortables notamment sur de longues sessions au volant, on s'y s'en vraiment bien à bord de ce C40 !


J'évoquais le minimalisme un peu plus haut, le levier de vitesse est lui aussi preuve de ce dernier. Moderne et épuré, il est pour moi la plus belle pièce de cet habitacle. La plus insolite se trouve non loin de l'accoudoir central, il s'agit d'une poubelle de voiture permettant donc d'y déposer de petits déchets avant de les jeter à la poubelle une fois arrivé chez vous. Les espaces de rangement ne sont pas laissés de côté pour autant car on en retrouve un peu partout comme dans les panneaux de portes avec ces très grands vides poches.


Les places arrières sont suffisamment spacieuse pour des adultes, l'espace au jambes est correct et malgré le toit plongeant ainsi que mon mètre 83, je ne touchais pas le toit avec ma tête. Seul bémol, la plateforme étant aussi utilisée sur les modèles thermique du XC40, on se retrouve avec un tunnel de transmission totalement inutile et encombrant à l'arrière.


Les passagers pourront profiter du généreux toit panoramique (livré de série) afin d'admirer la vue. Ce dernier apporte également de la luminosité à l'habitacle relativement sombre. D'ailleurs, si vous êtes fan d'habitacles colorés sachez qu'il existe une finition intérieur remplaçant les moquettes noires par des bleues, plutôt original non ?



Parlons à présent du, enfin des, coffres. En effet le C40 embarque deux volumes de chargement. Le plus classique, le coffre, dispose d'un volume de 413 L. Un second situé sous le capot moteur offre la possibilité d'y ranger les câbles de recharge ou encore d'y placer un sac grâce à son volume d'environ 30 L.



L'essayer c'est l'adopter !


Je parle bien sur du système d'info-divertissement via Google équipant l'écran central de 9". C'était la première fois que j'essayais ce système et je n'ai pas été déçu. Intuitif et agréable à l'utilisation, la prise en main se fait très rapidement. On y retrouve le Play Store sur le quel il est possible d'y télécharger différentes applications notamment de musique tel que Spotify.

Google Assistant permet de réaliser des demandes en toute simplicité et Google Maps intégré est un réel plus ! Tous les points clés de l'application sont répertoriés, il est donc quasi impossible de ne pas trouver un restaurant ou tout autre type de lieu.


D'autant plus qu'il est possible d'afficher la carte sur le grand compteur numérique de 12.3" ce qui permet de tout garder sous les yeux lorsque l'on roule. Un second mode d'affichage, plus minimaliste, recense les informations principales sur la conduite et le véhicule.


Il est tout même possible de connecter votre iPhone afin d'utiliser Apple CarPlay et ce durant qu'il charge via le chargeur à induction puisque la connexion se fait sans fil. En terme de connectivité, on retrouve quatre prises USB-C : deux à l'avant ainsi que deux à l'arrière.

Sur la finition la plus haute, le système audio est signé Harmann Kardon. Les 13 haut-parleurs de ce dernier offrent un rendu audio plutôt qualitatif.


Comme pour tout véhicule électrique, les charges peuvent être programmées via l'application Volvo préalablement affiliée au véhicule. Celle-ci permet également de vérifier l'autonomie restante, de préchauffer l'habitacle et bien d'autres fonctionnalités.


Bien évidement, de nombreuses aides à la conduite équipent le C40 : régulateur adaptatif, maintien dans la voie, avertisseur d'angle mort, freinage d'urgence, lecture des panneaux, etc... Une caméra 360° est aussi proposée sur la finition la plus haute.

Pour résumer, le C40 dispose de de la conduite semi-autonome de niveau 2 à partir de la finition de milieu de gamme "Plus".



Sous le capot.


Le C40 est uniquement proposé avec des motorisations électriques. Vous avez le choix entre deux puissances, la première de 231 ch (170 kW) et 330 Nm de couple uniquement traction ainsi qu'une seconde plus puissante "Recharge Twin" de 408 ch (300 kW) et 660 Nm proposée elle en 4 roues motrices.

Les 0/100 km/h sont respectivement annoncés à 7.4 et 4.7 s. Autant vous dire que la version de 408 ch offre des accélérations assez bluffantes pour un SUV de 2185 kg !


Les capacités de batteries sont elles aussi différentes, le moteur de 231 ch embarque une batterie de 69 kWh contre 78 kWh pour celle de 408 ch. Pour ce qui est de l'autonomie, la différence entre les deux motorisations est minime et tourne autour de 430 km.

Cela est du au fait que, même si la motorisation plus puissante demande plus de ressources avec ses quatre roues motrices et son poids supplémentaire, la capacité de batterie plus élevée équilibre son autonomie pour s'approcher du rendement de la motorisation de 231 ch.


Pour la recharge, il faut compter environ 7h sur une prise de 11 kW ou bien 40 minutes sur un chargeur rapide pour récupérer de 20 à 80 %, en sachant que le C40 encaisse du 150 km.

En terme de consommation, j'ai réalisé durant mon essai une moyenne de 22 kWh/100km ce que je trouve un peu élevé. Cela dit, j'avoue ne pas avoir toujours eu le pied léger et ne pas avoir priorisé l'éco-conduite. Je pense donc qu'il est largement possible de réaliser une consommation plus basse et se rapprocher des 20 kWh/100km.



Derrière le volant.


Dès lors que l'on démarre on s'aperçoit de quelque chose de différent. Une fois installé dans le véhicule il suffit de mettre le levier en position Drive et on est partis, nul besoin d'appuyer sur le frein ou quoi que ce soit d'autre. Cela peut paraitre gadget mais c'est vraiment très agréable à l'utilisation.


Il suffit de quelques centaines de mètres pour s'apercevoir de la douceur du C40. J'ai déjà eu l'occasion de conduire de nombreux véhicules récents notamment électriques mais aucun d'entre eux m'a autant surpris par sa douceur de conduite. Entre la direction d'une légèreté déconcertante et la fonction "One Pedal" qui permet de conduire le véhicule qu'avec une seule pédale, on se retrouve avec un feeling des plus agréables. Tout est doux, il n'y a aucun à-coup, c'est réellement un plaisir de prendre le volant du C40.


En ville, ce dernier se montre agile malgré son poids plutôt conséquent. Le poids des batteries étant au plus bas, dans le plancher, le C40 ne prend que peu de roulis ce qui est relativement rassurant volant en main. On s'amuse très souvent avec la puissance qu'il délivre qui est, vous vous en doutez, très largement suffisante sur route ouverte.


Et je pense que c'est cette polyvalence qui m'a réellement fait aimer ce C40. J'ai rarement autant apprécier un véhicule électrique. D'un côté on a un SUV de tout ce qu'il y a de plus basique parfait au quotidien et de l'autre on peut lâcher ses 408 ch lorsqu'on le souhaite où l'on a besoin.



Tarifs.


Le Volvo C40 débute à partir de 44 950 € ou 365 €/mois dans sa finition d'entrée de gamme "Start", deux autres finitions sont disponibles aux tarifs de 48 400 € (575 €/mois) pour la "Plus" et 52 950 € (640 €/mois) pour la plus haute nommée "Ultimate".


Notez que la motorisation de 408 ch est uniquement disponible en option à partir de la finition de milieu de gamme au tarif de 6350 €.

 

Le modèle présenté ici est un Volvo C40 Recharge Twin First Edition affiché à 62 250 €. Ceci est une finition venue de série en full option, cette dernière n'est disponible à l'achat.


Options et accessoires présents :

- Peinture "Blanc Cristal métallisé" : 1350 €.

- Jantes de 20" : 660 €.

- Phares à LED "Pixel" : 1100 €.

- Vitres arrières surteintées : 390 €.

- Sellerie Tissu Microtech Anthracite : 1600 €.

 

Pour finir.


Le C40 est un véhicule électrique polyvalent, aussi bien à l'aise en ville que sur de plus longs trajet, permettant, par la même occasion, de se faire plaisir grâce à la puissance qu'il embarque. Je ne vous cache pas avoir eu une certaine hâte d'enfin pouvoir découvrir Volvo ainsi que son environnement et cela a été un plaisir !


Je souhaite remercier la concession Volvo Strasbourg ainsi que le groupe Hess Automobile pour leur confiance et le prêt du véhicule.


L'essai vidéo est par ici :