ESSAI - Nissan Juke : mise à niveau réussie ?

Précurseur dans le monde des SUV, le Juke premier du nom a totalement chamboulé le monde automobile. Avec ses formes arrondies, fun et on peut le dire, osées le Juke a été l'un des modèles les plus étonnants de 2010, et oui, dix ans déjà ! Nissan a décidé de moderniser son modèle à succès qui commençait à accuser son âge.

Sera-t-il à la hauteur de la concurrence actuelle, concurrence presque inexistante lors de la présentation du premier modèle ? Réponse en essai à bord du Nissan Juke N-Design DIG-T 117 ch !


Modernisation stylistique.


Le design extérieur était ce qui avait le plus étonné à l'époque, ce nouveau Juke reprend les mêmes codes stylistique tout en s'allongeant de 7 cm, il gagne également quelques cm en largeur et en hauteur grâce à son toit bosselé favorisant l'habitabilité et par conséquent l'espace intérieur.

À l'avant, les formes arrondies sont encore de la partie, notamment, avec ces deux optiques ronds surplombés par cette signature lumineuse plus fine qui je trouve, donne un air plus sérieux à ce nouveau Juke. La calandre affiche son nouveau design et s'allonge sur le capot en laissant apparaître des nervures tout du long.

Ces nouvelles jantes de 19" nommées "Akari" (en option à 400€) ont fait leur apparition. Leur design très réussi me fait penser à une fleur de sakura, les fameux cerisiers japonais. Juste au-dessus, la ligne, longeant le flanc et dessinant l'aile arrière, pose l'arrière du véhicule qui parait presque élargi, appuyant encore la touche de sportivité que dégage ce nouveau Juke.


Un des points forts du Juke est sa possibilité de personnalisation : la carrosserie bi-ton, disponible uniquement sur la finition la plus haute N-Design, offre 11 combinaisons de couleurs plus colorées les unes que les autres ! Entre le Bleu Topaze, le Rouge Fuji, le Rouge Passion et bien d'autres, la possibilité de configuration est vaste et riche en couleur. Il est juste dommage qu'il faille s'orienter sur la finition la plus haut de gamme pour avoir accès à ce type de combinaisons.


Plus dynamiques, les nouvelles lignes du Juke sont plus affirmées et moins extravagantes que sur le premier modèle, cependant, le dessin reste globalement le même et tant mieux ! C'est ce qui avait plu sur l'ancien modèle et ce qui plait encore sur cette nouvelle génération.


Un habitacle plus raffiné.


À bord, la planche de bord fait peau neuve et se montre beaucoup plus élégante, notamment, grâce au cuir ou à l'alcantara qu'elle peut arborer comme ici, ce dernier est également présent sur la console centrale, les panneaux de porte ou encore l'accoudoir central.

La casquette de compteur est elle en cuir tout comme ces beaux sièges chauffants aussi équipés de la technologie audio Bose (option inclue dans le "Pack Techno" à 1500 € non présent sur le modèle d'essai). Ces enceintes en forme de casque audio sont placées dans les appuies-tête et servent à améliorer la qualité audio tout en vous immergeant dans votre musique favorite. Peu de constructeurs proposent cette fonctionnalité mais Nissan a réussi à l'incorporer avec brio dans leurs modèles !

La personnalisation intérieure est toujours présente grâce aux trois coloris, qui, combinés à l'éclairage d’ambiance, offrent un intérieur très coloré et ça, ça fait plaisir ! Certes, le modèle présenté n'est pas le meilleur exemple mais je vous assure que, vêtu d'orange ou de blanc, l'habitacle est un véritable bol d'air frais !


J'ai tout de même trouvé que les boutons de lève vitres, provenant de la précédente version, font un peu "cheap" dans cet intérieur plus raffiné.


Comme énoncé plus haut, l'habitabilité de ce nouveau Juke a été optimisée et améliore la vie à bord des passagers. Mais ce n'est pas tout, le coffre lui, gagne en capacité avec 422 L soit un peu plus de 15 % de plus que son prédécesseur. Avec ça, le SUV urbain saura aussi vous amener en week-end sans problème !


Plus connecté que jamais !


La technologie a énormément évolué ces dernières années, et l'ancien Juke commençait à s'essouffler dans ce domaine, mais Nissan a rattrapé le coup et a placé pas mal de fonctionnalités dans ce nouveau Juke.

Ça commence dès l'approche du véhicule avec le déverrouillage automatique des portes, une fois monté à bord on aperçoit l'écran de 8" au centre de la planche de bord, intuitif, il est aussi personnalisable grâce aux widgets que l'on peut placer où on le souhaite sur les trois pages du menu principal. Malgré la bonne réactivité le style graphique est un peu dépassé visuellement, surtout le GPS en collaboration avec TomTom. Cela dit il fait très bien ce qu'on lui demande, la recherche et navigation dans la carte est fluide et rapide.

Bien entendu toute la connectivité liée aux smartphones est présente avec Apple CarPlay et Android Auto mais encore avec l'application "NissanConnect Services" servant à connecter son smartphone au véhicule pour planifier un trajet, le verrouiller, retrouver son emplacement, y trouver des informations sur votre conduite et bien d'autres. Le Juke met à disposition deux prises USB et peut même devenir un point d'accès Wi-Fi, de quoi réjouir les passagers lors de longs trajets. Je vous l'avais dit qu'il était connecté !


Comme la mode est aux écrans, un autre de 7" est placé entre les compteurs qui eux, sont restés analogiques, cet écran est également personnalisable et permet d'afficher les informations de conduite les plus importantes comme les aides à la conduite actives, l'ordinateur de bord ou encore la navigation non cartographiée.


La mise à niveau ne s'arrête pas là car il se dote aussi de toutes les nouvelles technologies en terme de sécurité et d'aides à la conduite : l'avertisseur d'angle mort, freinage d'urgence, aide au maintien dans la voie, lecture des panneaux, détection de fatigue, ou encore la vison 360° pour faciliter les stationnements.

Avec "Nissan ProPILOT" (disponible qu'avec la boîte automatique DCT) deux aides s'ajoutent à la liste : l'assistant de conduite dans les embouteillages qui arrête et relance le véhicule en fonction de la vitesse du véhicule le précédant ainsi que le régulateur de vitesse adaptatif. Le Juke devient donc semi-autonome et obtient le deuxième rang de conduite autonome.


Notez que toutes ces aides sont inclues dans le "Pack Techno" en option à 1500 € et uniquement à partir de la finition "Tekna".


Motorisations.


Seule une motorisation est proposée pour l'instant : un 1.0 L essence turbo développant 117 ch. Il peut être couplé à une boîte manuelle à 6 rapports ou encore à une boîte automatique DCT à double embrayage 7 rapports comme sur le modèle présenté.


D'autres motorisations feront prochainement leur apparition : un bloc 1.3 DIG-T de 155 ch et je pense, la plus attendue, le version Hybride e-Power dotée d'un bloc 1.6 de 80 ch accompagné de deux moteurs électriques et d'une batterie de 1.2 kWh pour un total de 140 ch. Nissan a donc fait le choix de ne plus proposer de bloc diesel sur leur petit dernier.


Sur les premiers kilomètres, avec ce gabarit, le Juke parait bateau en courbe mais quand on ose franchir le pas on comprend qu'en fait il est tout à fait à l'aise, le roulis reste contenu et accroît donc le sentiment de sécurité et de confort, point sur le quel il s'est grandement amélioré. Les assises sont moelleuses et confortables, même avec les jantes de 19" le Juke offre de bonnes prestations de routière.

Le bloc est souple et offre de franches accélérations lorsqu'on le lui demande, le couple arrive tôt ce qui est très pratique en ville. Et si jamais vous n'en avez pas assez, vous avez la possibilité de choisir entre trois modes de conduite : Eco, Standard et Sport avec lequel l'accélération devient encore plus énergique.

En revanche j'ai trouvé la boîte automatique un peu brusque lors des démarrages aux feux par exemple, on est pas mal bousculé et ça devient parfois dérangeant, autrement, une fois lancé la boîte se montre agréable et passe les vitesses plus en douceur.


Côté consommation, j'ai trouvé ça raisonnable, j'ai réalisé une moyenne de 7 L/100 km lors de mon essai avec une conduite principalement souple mais aussi rythmée et sur tout type de route. Au régulateur à 110 km/h j'étais à une moyenne de 6.3 L.


Tarifs.

Avec des prix allant de 19 990 € à 26 140 €, hors options, le Juke se place dans la moyenne face à la concurrence mais avec un prix de départ relativement bas comparé à cette dernière. Pour rappel, la concurrence directe est représentée par la Ford Puma, le Renault Captur, le Peugeot 2008, le Toyota C-HR, etc.

Petit plus pour le Juke, avec 113 g/km de CO2 pour la boîte automatique et 115 g/km de CO2 rejetés de pour la boite manuelle il n’écope de malus.


Le modèle présenté ici est un Juke 1.0 DIG-T 117 ch BVA en finition N-Design, affiché avec cette configuration à 28 329 €.


Options et accessoires présents :

Jantes 19" "Akari" : 400 €

Tapis de sol velours : 88,99 €


Il frappe fort !


Ce nouveau Juke s'est amélioré sur tous les points grâce aux nouveautés technologiques, au nouvel habitacle plus soigné et plus spacieux ou encore au confort perfectionné.

Face à la concurrence, Nissan a dû mettre à niveau son petit SUV urbain qui commençait à vraiment être passé de date. Et honnêtement, ils ont réussi !


Je souhaite remercier la concession Nissan Mulhouse -Carrefour de l'auto et le Groupe Bader pour le prêt du véhicule.

Alsace, France

© 2020 Pms-Phtotograpy

Numéro de téléphone : 07 70 79 23 08

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon