ESSAI - Renault Captur E-TECH Plug-in : coup d'essai convaincant ?

Après avoir réalisé l'essai du Captur thermique l'année dernière, je me devais d'essayer sa version PHEV. Renault a pris le virage de l'hybride rechargeable avec leur nouveau Captur mais, ont-ils réussi leur coup d'essai ? C'est ce que j'ai cherché à savoir en prenant son volant. Aller, ne perdons pas plus de temps et penchons nous sur le sujet !


Je précise que, dans cet article, je ne parlerai que du Captur PHEV. Si vous souhaitez plus d'informations concernant le Captur thermique, je vous invite à aller lire mon article dédié à ce dernier.


Jeu des 2 différences.


Extérieurement, le Captur hybride ne chamboule pas les codes mis en place sur sa version thermique. On retrouve donc son gabarit d'SUV urbain au design réussi accompagné de quelques subtiles différentiations situées à l'arrière du véhicule. Je parle bien sur du monogramme affichant fièrement qu'il s'agit là d'une version hybride et de la trappe de recharge située à l'opposé de celle pour le carburant.


Mais parlons de la finition Initiale Paris. Celle-ci étant la plus haut de gamme, elle se distingue esthétiquement par ces jantes de 18" au motif diamanté ainsi que par des chromes plus présents lui donnant un air plus raffiné. Le modèle d'essai était vêtu d'une robe sombre aux reflets violacés nommée Noir Améthyste qui tranchait parfaitement avec le toit plus clair.

Ceci est une configuration de couleur parmi tant d'autres, des teintes plus colorées sont au rendez-vous. Malheureusement, sur ce modèle hybride, ces dernières sont uniquement disponibles sur la finition Intens.


Un mélange de silence et de raffinement.


L'habitacle de ce Captur PHEV est globalement identique à sa version thermique. On retrouve donc la nouvelle planche de bord, que l'on commence à bien connaître, et son écran central de 9.3". Quelques changements sont tout de même notables tel que l'apparition d'un mode "Brake" sur le levier de vitesse ou encore le bouton "EV" permettant de forcer la passage à l'électrique situé avec l'ensemble de boutons sous l'écran central.


Le nouveau Captur a réellement amélioré ses finitions intérieures et cela se ressent d'avantage dans cette finition. L'habitacle se démarque grâce à ce cuir blanc surpiqué de brun et ces bandeaux effet bois sur la planche de bord. Je trouve le rendu très réussi, cela apporte un côté classe et rend l'intérieur beaucoup plus lumineux. Les beaux sièges sont, tout comme le volant, chauffants et permettrons de se réchauffer lors des hivers frisquets.

Point appréciable, malgré l'ajout de la batterie, l'habitabilité reste identique et sa banquette arrière coulissante est donc conservée. En revanche, il perd une quarantaine de litres en volume de coffre. Mais ce n'est pas le seul volume à être impacté, le réservoir perd lui aussi 9 L et fait à présent 39 L. Le sous plancher peut être utilisé pour ranger le câble de charge comme montré ci-dessous.


Tout ce qu'il faut.


Comme dit plus haut, le Captur dispose d'un grand écran central de 9.3". Situé verticalement, il offre la possibilité, comme sur un smartphone, de personnaliser selon vos souhaits les menus principaux à l'aide de widgets. Il est bien évidement équipé d'un GPS, mais le petit plus de ce dernier, c'est qu'il propose des recherches par point d'intérêt, fonction qui pour moi, est indispensable à l'heure d'aujourd'hui. L'application MyRenault peut d'ailleurs y être reliée pour permettre de programmer un trajet à l'avance ou encore voir l'état de la batterie ainsi que programmer les charges.

La navigation peut être suivie sur cet écran mais aussi au centre de la dalle numérique de 10" servant de compteur. Elle aussi personnalisable, plusieurs menus peuvent êtres affichés dont un qui affiche les flux de la batterie (aussi visibles sur l'écran central).


Vous souhaitez créer une atmosphère chaleureuse à bord ? L'éclairage d'ambiance est là pour ça, choisissez entre les 8 couleurs suggérées et diffusez la dans tout l'habitacle notamment sous la console flottante où se situe le chargeur à induction. Pratique pour recharger son smartphone sans câbles éparpillés partout. Si toutefois vous aimez ces derniers sachez qu'il est envisageable de les brancher sur l'une des quatre prises USB ( 2 à l'avant et à l'arrière ). Vous pourrez au passage profiter d'Apple CarPlay et Android Auto pour rester connecté tout en écoutant votre musique via le système audio Bose !


Tout le panel d'aides à la conduites récentes sont bien évidement de la partie : régulateur adaptatif, maintien dans la voie, lecture des panneaux, freinage d'urgence, avertisseur d'angle mort, caméra de recul ou encore le Park Assist pour garer le véhicule plus facilement. Que ce soit part ses écrans fluides aux visuels réussis, sa connectivité ou encore part toutes les aides à la conduite qu'il embarque avec lui, le Captur est très bien équipé pour son segment.


Motorisation.


Le Captur PHEV embarque un 4 cylindres essence atmosphérique d'1.6 L couplé à deux moteurs électriques pour un total de 160 ch. La batterie de 9.8 kWh, se recharge en environ 5h sur une prise secteur ou 3h sur une Wallbox. Pour ce qui est de l'autonomie, Renault annonce 65 km en ville et 50 km en mixte WLTP tous les deux.

Mais sa particularité vient de sa boîte de vitesse : c'est une boîte à crabot à uniquement 4 rapports. Pour être franc c'est la première fois que j'en entendais parler et encore plus que j'en essayais une. Je me suis donc renseigné et ai constaté que ce type de boîtes étaient régulièrement utilisées en rallye. Bon je vous arrête tout de suite, ici il ne s'agit de transformer le Captur en WRC ! Ce type de boîte permet d'améliorer la régénération de la batterie lors des décélérations ainsi que de réduire les coupures dues aux changements de rapports d'une boîte de vitesse classique lors des accélérations.


Pour ma part j'ai eu un peu de mal avec cette boîte de vitesse, même si elle fait très bien son travail en conduite souple et en ville, je l'a trouve parfois aléatoire en dehors. Le bloc moteur se fait entendre durant plusieurs secondes même si la vitesse est stabilisée, un peu dérangeant surtout qu'autrement le Captur est relativement bien insonorisé. C'est sûrement une habitude à prendre mais cela ne m'a pas séduit.


Un Captur, mais un Captur plus doux.


Lors du premier démarrage, j'ai constaté qu'il démarre directement en électrique sur le mode Pure qui est le mode tout électrique. Trois autres modes de conduite sont présents : E-Save qui permet de sauvegarder la charge et l'utiliser uniquement lorsqu'on le souhaite comme par exemple en ville, Sport pour cumuler la puissance des trois moteurs et My Sense qui est un mode personnalisable présent sur toutes les dernières productions de Renault.


En ville et ailleurs, il se débrouille parfaitement bien et se faufile sans problème en offrant de franches accélérations en cas de besoin grâce aux moteurs électriques. Pour ce qui est du confort, j'ai trouvé ce Captur plutôt agréable même après avoir passé plusieurs heures à son volant. Le silence obtenu en tout électrique accroît le sentiment de douceur que procure ce dernier.

Si l'Auto-Hold ne m'avait pas convaincu lors de l'essai de la version thermique, le trouvant trop brusque à la relâchée des freins, j'ai trouvé cette fonction beaucoup plus adaptée sur le PHEV. Comme les redémarrages se font la plus part du temps en électrique, l'à-coup du passage de vitesse ne se ressent plus et rend cette relâchée et l'accélération plus douces.


J'ai voulu aller faire un tour en montagne pour voir comment se comportait ce Captur. Pour ça, j'ai enclenché le mode My Sense pour économiser la charge pensant que j'allais entièrement la vider en mode Pure. Durant l'ascension je me suis dis que j'allais quand même essayer de voir ce que cela pouvait donner en tout électrique sur ce terrain. Et bien, j'ai été surpris ! Malgré les pentes accentuées, sur la trentaine de kilomètres parcourus en montagne et sur le retour l'autonomie de la batterie n'a quasiment pas bougée de tout l'itinéraire. Certes le mode Brake de la boîte de vitesse m'a bien aidé à recharger la batterie, mais avoir pu rouler autant de temps en tout électrique sans perdre en autonomie m'a agréablement surpris.

En revanche tout ne m'a pas conquis lors de cette ballade. J'ai trouvé ce Captur PHEV un peu mou et peu précis dans sa direction. J'ai eu du mal à ressentir les "limites" du véhicule et on ne sait pas vraiment comment il va réagir en conduite un peu plus dynamique. Mais attention, cela ne veut pas dire qu'il n'est pas sécurisant, mais qu'il faudra se montrer prudent sur route très sinueuse. Cela reste un SUV, d'autant plus qu'avec tout le système électrique et la batterie, il prend du poids sur la balance : 249 kg de plus que la version thermique la plus lourde pour un total d'un peu plus de 1600 kg. Mais les 160 ch et leur poussée électrifiée sont amplement suffisants pour offrir de franches accélérations et donc ne pas ressentir ce poids supplémentaire.


Côté consommation j'ai réalisé une moyenne de 5.8 l/100 km et de 8.1kWh/100. La conso thermique est donc effectivement moins élevée. Durant les trois jours à son volant je n'ai pas dû recharger une fois la batterie, pourtant j'ai effectué quelques trajets sur autoroute et départementales.


Tarifs.


Contrairement aux thermiques, la version hybride rechargeable est uniquement disponible sur les deux plus hautes finitions : Intens et Initiale Paris.

La première débute donc à 33 250 €. La seconde, elle, a un prix de départ de 36 750 €. Les tarifs indiqués tiennent compte du bonus 2021 et donc la déduction n'est plus de 2000 mais de 1000 €.

Même si proposée à un tarif plus élevé, la finition Initiale Paris embarque, de série, un nombre conséquent d'équipements, uniquement disponibles en option sur la finition Intens, tels que l'écran de 9.3" et son système audio Bose, le chargeur à induction, les sièges en cuir et volant chauffants ou encore les détecteurs d'angles morts.

Le modèle présenté ici est un Renault Captur E-Tech Plug-In affiché à 37 900 € bonus déduit.


Options et accessoires présents :

Peinture bi-ton Noir Améthyste / Ivoire : 550 €.

Pack Easy Drive ( Régulateur adaptatif, ... ) : 600 €.

Le Captur hybride rechargeable se place plutôt bien sur son segment. Et pour cause, il n'a pour le moment qu'un seul concurrent dont les tarifs débutent 4000 € plus cher : le Jeep Renegade. Cela donne un gros avantage à Renault et son Captur.


Pour terminer, je dirais que le Captur E-Tech plug-In s'avère être une bonne option si vos trajets quotidiens s'adaptent à son fonctionnement et que vous avez la possibilité de le charger tous les jours. Offrant une autonomie correcte, il saura vous transporter sur votre lieu de travail sans consommer de carburant si ce dernier se situe dans un périmètre de 30 km.

Le Captur en lui même reste un SUV agréable autant à son volant qu'a vivre.


Je rappelle que si vous souhaitez avoir plus d'informations sur le Renault Captur et/ou sur sa version thermique, un article lui est dédié juste ici.


Encore merci à la concession Renault Mulhouse Illzach ainsi que le Groupe RRG pour le prêt du véhicule.

Alsace, France

© 2020 Pms-Phtotograpy

Numéro de téléphone : 07 70 79 23 08

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon