ESSAI - Gamme DS 7 Crossback : la classe à la française.

Aujourd'hui, je vous présente non pas un, mais deux véhicules, dont le premier modèle français doté d'une technologie hybride rechargeable et au passage, le plus puissant jamais produit dans l'Hexagone !

Je parle bien évidement du DS 7 Crossback dans sa version thermique et hybride nommée E-Tense. Regardons ça de plus prêt.


Tape à l’œil.


Une chose est sûre, le DS 7 ne passe pas inaperçu. Sa grande calandre au design travaillé s'affine aux extrémités avec les fameuses DS Wings, ces dernières soulignent de sublimes optiques dotés de trois segments se déployant à chaque démarrage, une cinématique réussie donnant une touche unique au DS 7.

À l'avant, le monogramme change en fonction de la version et dévoile le "E" d'E-Tense si l'on a à faire à un modèle électrifié. Monogramme qui se fond au dos à l'inscription 4x4, motricité uniquement disponible avec cette motorisation hybride de 300 ch.


Le flanc sculpté est traversé par cette ligne reliant les optiques aux feux arrières. Tout aussi travaillés qu'à l'avant, ils donnent une identité incomparable en forme d'écailles.

Un design osé que je trouve particulièrement réussi, son gabarit et ses chromes lui donnent un look statutaire et premium.

Par ailleurs, notez que sur les finitions "Performance Line" tous les chromes sont remplacés par une peinture structurée noir mat accentuant le caractère sportif.


Haute couture automobile.


Là où le DS 7 Crossback impressionne le plus c'est à l'intérieur, DS l'a énormément travaillé et ça se voit, c'est un réel palace roulant.

La qualité de fabrication est comme toujours au rendez-vous : le cuir nappa de très bonne facture s'appose dans tout l'habitacle, notamment sur les assises en cuir plié à la façon d'un bracelet de montre, une technique parfaitement maîtrisée et qui donne un rendu très raffiné. Ces sièges peuvent être chauffés, ventilés ainsi que massants, de quoi voyager en première classe en toute occasion.

La montre BRM R180, postée juste au dessus de l'écran central de 12", se dévoile à chaque démarrage et vous confirme qu'on est bien là, dans un intérieur qui se veut premium.


À l'arrière, les passagers ont la possibilité de régler leur température et ne peuvent que se sentir à l'aise avec ces dossiers inclinables et à la généreuse habitabilité qui d'ailleurs, reste identique entre les deux versions grâce à un ingénieux placement de la batterie sur les modèles hybrides.

Un très bon point car même le volume de coffre est inchangé et garde donc ses 555 L de capacité. Seul le rangement situé sous les accoudoirs est amputé de quelques cm en profondeur.


Comme à son habitude, DS propose plusieurs "inspirations" sur ce DS 7, donnant chacune des styles très différents.

Lors des essais, j'ai pu apercevoir les deux inspirations les plus haut de gamme : Rivoli et Opera. Les plus de cette dernière sont les sièges en bracelet de montre et les surpiqûres en point de perles, très jolies.

Sur la finition "Performance Line", l'intérieur s'habille d'alcantara remplaçant donc le cuir.


Salon roulant.


Le DS 7 Crossback ne met pas seulement la barre haute en terme de finition mais aussi de technologie.

Il embarque deux écrans de 12" chacun, le premier est impeccablement placé au centre de la planche de bord. Il permet d'afficher tout le système multimédia, de navigation mais aussi, sur les versions hybrides, le flux et données sur la batterie.

L'autre écran n'est autre que le compteur affichant les informations importantes liées à la conduite, la navigation ou encore le DS Night Vision. Celle-ci étant une technologie permettant de détecter les potentiels dangers que vous n'auriez pas vus de nuit comme les cyclistes ou piétons par exemple. Une fonction bien utile en ville !


Quoi de mieux que de conduire sièges ventilés et massants activés ? Et bien peut-être écouter sa dernière musique favorite par le système audio Focal Electra qui m'a bluffé par sa qualité audio : le son est d'une pureté !...

Pour les plus connectés, plusieurs prises USB sont dispersées dans l'habitacle dont deux à l'arrière. La charge à induction est elle aussi présente pour éviter tout ces câbles emmêlés.

Le tout est très instinctif, notamment grâce aux raccourcis situés sous l'écran central. Il est juste dommage qu'il faille obligatoirement passer par le menu de connectivité pour accéder aux menus d'Apple CarPlay ou d'Android Auto, alors que le téléphone y est déjà connecté et que nous avions déjà utilisé le logiciel.


Disposant du 2ème niveau de conduite autonome, le DS 7 profite d'une multitude d'aides à la conduite tel que le régulateur de vitesse adaptatif, l'avertisseur d'angle mort, le freinage d'urgence, l'aide au maintien dans la voie, la lecture des panneaux, le détecteur de fatigue ou encore l'aide au stationnement.


Motorisations.


Un large panel de motorisations est proposé sur le DS 7 Crossback.

Essence : un 1.2 de 130 ch, et deux 1.6 de 180 ch et 225 ch.

Diesel : un 1.5 de 130 ch et un 1.6 de 180 ch.


L'E-Tense 4x4 dispose lui de trois moteurs, oui oui vous avez bien lu ! Deux moteurs prennent place à l'avant : un bloc essence 1.6 THP produisant 200 ch et un électrique de 81 kW soit 110 ch. Le deuxième moteur électrique est à l'arrière, plus puissant que celui situé à l'avant, il développe 83 kW pour 113 ch. À l'aide de ce dernier, le DS 7 bénéficie maintenant de quatre roues motrices ainsi que de 300 ch et 520 Nm.

Depuis peu, une deuxième motorisation hybride a fait son apparition, une version de 225 ch possédant lui, le bloc 1.6 essence de 180 ch. Proposé en deux roues motrices, son prix de départ est donc plus avantageux.


La batterie de 13.2 kWh annonce, selon DS, une autonomie de 58 km en cycle WLTP. Personnellement j'ai réalisé 42 km en tout électrique et ce sur départementales, je trouve cela raisonnable face à l'autonomie annoncée. D'autant plus qu'il est possible de favoriser la recharge en roulant à l'aide du mode Brake qui permet de ralentir à la façon d'un frein moteur tout en rechargeant la batterie.

Comptez 7h de charge sur une prise domestique pour une recharge complète et un peu plus d'1h30 branché à une prise de 7.4 kW.


Notez que plusieurs modes de conduite sont disponibles pour varier les plaisirs : Eco, Confort, Normal et Sport.

Trois autres modes sont disponibles sur les versions E-Tense : tout électrique, dans le quel le démarrage s'effectue, Hybride ou encore 4x4 si vous disposez de la motorisation la plus puissante.

Toutes les motorisations viennent avec la boîte automatique EAT à 8 rapports. Dans l'ensemble souple, cette dernière avait un peu de mal lors des accélérations importantes, mais autrement en conduite coulée les passages de rapports ne se sentent que très légèrement.


A son volant, la légèreté dans sa direction m'a surpris. Malgré son grand gabarit, il se manie facilement et ce dans un confort appréciable. C'est vraiment un véhicule qui se conduit tranquillement, il donne envie de prendre son temps et nous fait apprécier les déplacements, même les plus courts. L'insonorisation est encore une fois très bien réalisée et seul le moteur se fait entendre lors des grosses accélérations.

Ce confort est notamment dû à une technologie : DS Active Scan Suspension. Comme son nom l'indique, ce système scanne la route à l'affût du moindre défaut de chaussée et informe en temps réel les suspensions qui s'adapteront à la chaussée pour adoucir les vibrations et chocs.

Cette technologie n'est qu'active en mode confort et jusqu'à 90 km/h, autrement dit, en ville et sur départementales, là où elle est la plus utile.


Le bloc essence de 180 ch propose des performances suffisantes pour doubler sans problème mais si cela ne suffit pas il y a le bloc de 225 ch ou encore l'E-Tense 4x4 et ses 300 ch. Ne pensez pas que du fait de les avoir le DS 7 se transforme en foudre de guerre. Il n'a rien de sportif et son châssis n'aime pas trop se faire bousculer. Par contre, l'idée de mettre à disposition ce type de motorisation est appréciable, surtout face à la concurrence allemande qui propose habituellement des motorisations avoisinant cette puissance.


En revanche, bien que la version hybride était chaussé en 19", je l'ai trouvée un peu plus dure que la thermique montée en 20". Cela dit, sa puissance supplémentaire lui permet des accélérations plus franches et lui confère un confort de conduite accru en terme de performance.


Tarifs.


Pour les versions thermiques, les tarifs varient entre 35 300 € et 46 600 € dans la finition la plus haut de gamme "Grand Chic" (hors options).

Les motorisations hybrides disposent de tarifs un peu plus élevés, débutants à 50 200 € dans la finition la plus basse disponible avec la motorisation hybride "So chic", ils grimpent jusqu'à 56 600€ avec la finition "Grand chic" (hors options et dans sa configuration 225 ch énoncée plus haut).

Dans la moyenne de la concurrence, les prix sont globalement moins élevés au départ.

Le Peugeot 3008 Hybride qui partage les mêmes motorisations hybrides affiche certes, un tarif moins élevé, mais le DS 7 se distingue par ses prestations premium plus qualitatives.


Le modèle thermique présenté ici est un DS 7 Crossback Puretech 180 Auto" Grand Chic", affiché dans cette configuration à 55 590.

L'hybride est un E-Tense 4x4 300 Auto "Grand chic" affiché lui, à 71 700 €.


Options et accessoires présents sur la version thermique :

Peinture Blanc Nacré : 1000 €.

Jantes 20" Tokyo : 1090 €.

Sièges avant chauffants : 550 €.

Toit ouvrant panoramique : 1450 €.

Système audio Focal : 1000 €.

DS Connected Pilot + DS Driver Attention Monitoring : 1450 €.


Options et accessoires présents sur la version E-Tense :

Peinture Cristal Pearl : 1000 €.

Inspiration Opera Noir Art Basalte : 2700 €.

Climatisation automatique bizone étendue : 250 €.

DS Connected Cam : 400 €.

Pack DS Night Vision : 1450 €.

Toit ouvrant panoramique : 1450 €.

Système audio Focal : 1000 €.

DS Connected Pilot + DS Driver Attention Monitoring : 1450 €.


Verdict ?


Une chose est sûre, qu'il soit thermique ou hybride, le DS 7 Crossback montre clairement ses intentions d'SUV premium. De part ses finitions et options, il n'a pas grand chose à envier à ses concurrents allemands.

Avec cette hybridation, les versions E-Tense, deviennent une option intéressante. Polyvalentes, elles offrent la possibilité de réaliser la plus part des trajets quotidiens en utilisant uniquement la charge électrique tout en sachant vous emmener n'importe où grâce à leurs moteurs thermiques. Si vous souhaitez garder cette mobilité, une hybride est un très bon choix et encore plus avec le DS 7 Crossback qui propose des prestations haut de gamme réussies et un confort de conduite des plus remarquables.


Je souhaite remercier le DS Store d'Hoenheim ainsi que le groupe PSA Retail pour leur confiance et le prêt des véhicules.

Alsace, France

© 2020 Pms-Phtotograpy

Numéro de téléphone : 07 70 79 23 08

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon